Deux des plus grands clubs du monde ont formé un recours devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Les champions d'Europe Europa League, Chelsea, et Manchester United, triplé en Angleterre, contestent les décisions prises à leur encontre respectivement par la FIFA et l'UEFA.

Chelsea a fait appel vendredi contre l'interdiction de transfert imposée par la FIFA en février pour violation des règles de transfert et d'enregistrement des joueurs sous 18, ce que nie Chelsea.

Le club londonien a été condamné à une amende de 600,000, mais plus important encore, il lui a été interdit de recruter des joueurs cet été ou dans la fenêtre de transfert 2020 de janvier.

Chelsea a fait appel de cette interdiction en avril, mais la commission de recours de la FIFA ne l'a que partiellement confirmée en autorisant le club à enregistrer les jeunes joueurs au cours des deux prochaines périodes de transfert.

Jeudi, Manchester City a interjeté appel auprès du TAS après que l'UEFA ait décidé qu'il était justifié de poursuivre le club pour avoir puni le club d'avoir enfreint le règlement relatif au fair-play financier de l'UEFA.

Si Man City est reconnu coupable, l'Organe de contrôle financier de club (CFCB) de l'UEFA pourrait exclure les champions de la Premier League de la compétition européenne, y compris de la Ligue des champions.

Le club nie avoir fait quelque chose de mal. L'UEFA a ouvert une enquête en mars à la suite d'un rapport publié à Der Spiegel, selon lequel les propriétaires de Man City aux Émirats arabes unis avaient surévalué certains parrainages afin de respecter les exigences de la FFP.

La SCS dit «il n'est pas possible de dire pour le moment» quand une décision sera prise dans l'un ou l'autre cas et a ajouté qu'aucune autre information sur l'un ou l'autre cas ne serait fournie avant que les décisions ne soient annoncées.

Laissez un commentaire