La phase de quarts de finale de la Coupe du monde féminine commence plus tard jeudi avec la rencontre de la Norvège et de l’Angleterre au Havre.

L’Angleterre est le favori pour répéter le résultat de la dernière fois que ces deux équipes se sont affrontées en Coupe du monde. L'Angleterre est sortie vainqueur de la série 2 au tournoi 1 au Canada, vainqueur de 16-2015.

Les Lionnes ont remporté les quatre matches en France et affichent un différentiel de buts 8-1. Mais le manager de l’équipe, Phil Neville, a déclaré que le capitaine de l’équipe, Steph Houghton (cheville) et son compatriote défenseur, Millie Bright (virus), étaient deux «douteux» du match.

La Norvège, qui s’est qualifiée aux tirs au but après un match nul 1-1 avec l’Australie, s’est rendue si loin sans le meilleur joueur du monde. Ada Hegerberg assiste à la manifestation en signe de protestation contre ce qu'elle considère comme un manque de respect pour le football féminin en Norvège. Sa position n'a pas changé, même si la fédération norvégienne a accepté de payer les équipes senior masculines et féminines à parts égales et a embauché une femme à la direction des deux équipes.

Le match du quart de finale comporte ce qui devrait être la finale, selon les prédicateurs. La France et les Etats-Unis, champions en titre, les deux favoris à gagner, s'affronteront vendredi au Parc des Princes à Paris. La France a battu les États-Unis 3-1 au Havre en janvier, la seule défaite subie par les Américains depuis 2017.

Les vainqueurs de ces deux matches se disputent en demi-finale. Les deux matches disputés samedi joueront le match final pour les quatre autres matchs.

L'Italie et les Pays-Bas jouent au match préliminaire à Valenciennes, suivis de l'Allemagne et de la Suède à Rennes.

L'Italie a atteint les quarts de finale pour la première fois depuis la première Coupe du Monde Féminine de 1991. Les Néerlandaises ont fait les huit dernières pour la première fois de leur vie, pour la deuxième fois seulement.

Un nombre record de sept équipes européennes ont accédé aux quarts de finale. L'Asie a été exclue des quartiers pour la première fois de l'histoire de la Coupe du monde féminine. Les Néerlandais ont éliminé les champions 2011 et les finalistes du 2015 au Japon dans les manches de 16.

Photo: Le défenseur anglais Steph Houghton (C) célèbre après avoir marqué un but lors de la ronde de 16 entre l'Angleterre et le Cameroun (Getty Images)

Laissez un commentaire